Comment choisir son portail ?

Le portail, la première image qu’un invité peut avoir de la propriété. Battant ou coulissant, en métal ou en bois, il y en a pour tous les goûts, à vous de le choisir !

Outre son côté esthétique, le portail ne perd pas sa fonction première : sécuriser votre entrée afin d’éviter toute intrusion. Il ne doit pas non plus être une barrière, mais au contraire, doit pouvoir être pratique afin de faciliter l’accès à la propriété.

De plus, il doit assurer une résistance assez importante au temps dans le cas de grosses pluies ou de bourrasques de vent.

Avant toute chose, il est primordial de se référer au PLU (plan local d’urbanisation) de sa propre ville avant d’entreprendre tout achat ou rénovation. Le PLU peut restreindre le choix dans la couleur et le type du portail. Pour le choix du matériau ainsi que le style du portail, vous êtes totalement libre de choisir ce que vous voulez !

Voici différents critères qui vont vous aider à choisir votre futur portail.

1. Portail battant ou coulissant

Par rapport à la configuration de votre entrée et de vos demandes, vous avez le choix entre deux formes d’ouverture.

Le portail battant est composé de deux vantaux. Pour adopter ce type de portail, il faudra suffisamment de place à l’intérieur ou à l’extérieur pour que les ventaux du portail puissent être rabattus. Le portail peut s’ouvrir à 90° ou à 180°. Il est souvent accompagné d’un portillon si la place et l’endroit le permettent.

Le portail coulissant, lui, conviendra si vous manquez de place à l’avant ou à l’arrière du portail ou si votre terrain est en pente. En revanche, vous devrez avoir assez de place sur l’un des deux côtés latéraux du portail. Quand les conditions sont remplies, un professionnel va pouvoir vous fixer un rail au sol, mais également une butée d’arrêt. 

Le portail battant est plus esthétique, moderne et design que le portail coulissant et est aussi le plus utilisé. En revanche, le portail coulissant est plus pratique et moins encombrant que le portail battant. Ces deux portails peuvent être complétés d’un moteur électrique.

2. Le matériau

Il existe différentes possibilités de matériau pouvant être utilisé pour le portail.

Le portail en aluminium est réputé pour sa solidité. Son entretien est assez facile, il ne rouille pas, un coup d’eau et de savon est le tour est joué. Il propose aussi un large choix en matière de coloris et de design. En revanche, c’est aussi le matériau le plus onéreux.

Le portail en bois, lui, est apprécié pour sa solidité et son esthétisme. Le bois résiste le mieux aux intempéries. Par contre, celui-ci demande un peu plus d’entretien. Il doit être traité avec un passage de lasure tous les deux ou trois ans. Sa longévité reste assez réduite, du fait que le bois s’abîme et s’use très vite.

Le portail en acier est le plus proposé pour les demandes classiques. Il est connu pour sa solidité et sa longévité. En revanche, il a besoin d’un entretien plus méticuleux et fréquent pour éviter sa rouille.

Le PVC, quant à lui, est le plus léger de la liste. En matière d’exigence, il ne nécessite pas de réel entretien, un nettoyage à l’eau tiède savonneuse suffira. Son prix est très accessible et bon marché. Par contre, il est beaucoup moins résistant que les autres. Il est possible de renforcer un portail en PVC avec l’ajout de renforts en aluminium.

3. La forme

Il est primordial de réfléchir à la forme de votre futur portail en fonction de l’architecture de la maison, c’est pour cela qu’il existe différents modèles pouvant correspondre au mieux à vos attentes

  • Pour les portails coulissants, la coupe droite est la plus utilisée.
  • La coupe en V, les vantaux sont en diagonale avec une pente vers le haut ou vers le bas.
  • La coupe en chapeau de gendarme, le haut des battants est arrondi au centre du portail, sois en forme de bosse soit en forme de creux. Cette forme est très populaire.
  • La coupe bombée ou incurvée, l’arrondi est total sur toute la longueur du portail

Il existe aussi trois types de remplissage des vantaux qui permettent de laisser ou non une certaine visibilité entre la voie publique et la propriété ;

  • Ajouré : il convient aux coins calmes de petites villes ou campagnes et il laisse très bien passer la lumière.
  • Bas plein/semi-plein : il met un équilibre entre la visibilité et l’intimité, en laissant qu’une partie de l’intérieur visible. (généralement le haut)
  • Plein : il permet de ne laisser aucune visibilité afin de conserver son intimité. C’est aussi un moyen de garder en sécurité les enfants et les animaux des dangers extérieurs.

Vous pouvez dès à présent choisir la meilleure forme pour votre portail.

4. Motorisation

Les portails motorisés ont de plus en plus de succès grâce à leurs autonomies et leurs contrôles à distance.


Pour les portails battants, la motorisation la plus utilisée est les bras articulés. En plus d’être facile à poser, celle-ci ne déforme pas le portail. Cette motorisation est la plus rapide. En revanche, elle est utilisée avec un portail léger donc en PVC, en bois ou en aluminium.

Quand il n’y a pas assez de places pour des bras articulés, il est possible de le remplacer par le moteur à vérin. On peut utiliser cette forme d’automatisation pour les portails robustes et lourds. Cette forme d’automatisation à tendance à être plus lente, néanmoins, elle est plus puissante.

Pour le portail coulissant, on pourra opter pour une motorisation à crémaillère. Elle fonctionne sur un rail au sol ou avec un système autoportant. Il est également possible de prévoir une ouverture partielle pour le passage de personnes.

Il faut savoir que les nouveaux portails sont dotés d’une motorisation invisible. Celui-ci est intégré dans les poteaux du portail ou bien est enterré sous le portail.

Étant expert en fabrication, mais aussi en rénovation de portail, vous pouvez nous contacter dès maintenant afin de vous aider à choisir votre futur portail !


\"\"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.